le CAC

Après avoir rebondi en début de semaine, le CAC est retourné à la baisse en cette fin de semaine. Après un rebond technique sans conviction les lundi et mardi, le bon indicateur des commandes industrielles US, supérieur aux attentes, avait redonné le lendemain un peu de baume au coeur aux investisseurs. Ce rebond n’a pas fait long feu, victime de rumeurs en tout genre … comme la possible dégradation de la note de la dette allemande, réputée pourtant comme la plus solide d’Europe ! L’annonce vendredi de la révision en baisse du PIB US à 1 % contre 1.3 % (en annualisé) attendu n’a fait qu’accentuer le retour à une tendance baissière …. jusqu’à 16h30 … c’était sans compter sur le discours du président de la FED, Ben Bernanke, qui s’est montré rassurant et qui a surtout annoncé que le PIB US devrait s’améliorer au 2ème semestre. De plus, ce dernier ne ferme pas la porte à d’éventuelles mesures de soutien et ce, dès septembre. Le message a bien été reçu par les investisseurs poussant les indices américains ce vendredi soir. Fait nouveau, le ralentissement économique se fait sentir en Allemagne. La croissance économique du T3 pourrait se révéler encore plus faible que la décevante augmentation de 0.2 % enregistrée au T2 … ! Cette quasi stagnation de l’activité allemande, véritable moteur de la zone euro, commence donc à inquiéter …
La volatilité et la nervosité ont encore occupé le devant de la scène cette semaine. Dans ces conditions, il est très difficile de prendre des positions Court Terme et je ne parle pas du moyen terme. Certains titres sont capables de progresser de 3-4 % le matin avant de clôturer dans le rouge … bref … c’est parfois franchement prise de tête … !
En attendant, le CAC s’adjuge seulement 2.3 % cette semaine contre des hausses de 5 – 6 % pour le S & P 500 et le Nasdaq, pourtant bien plus cher que la cote parisienne … !

La saison des publications des résultats semestriels a débuté cette semaine.
CREDIT AGRICOLE est parvenu à rassurer le secteur bancaire sur lequel plane toujours beaucoup de doutes. Je n’en démords pas, c’est franchement le secteur à éviter … !
L’annonce de l’investissement de 5 millards de dollars de Berkshire Hathaway, société de Warren Buffet, dans le capital de Bank Of America a été bien accueillie dans un premier temps. Quelques institutionnels http://www.abacibiz.com/broker-forex/interactivebrokers.html n’ont pas manqué ensuite de préciser que cet investissement rappelait celui réalisé en 2008 dans Goldman Sachs, une vingtaine de jours avant la chute de Lehman Brothers … ce qui pourrait signifier que des banques américaines éprouvent toujours des difficultés … ce n’est qui n’est pas très rassurant, vous en conviendrez( http://www.optionweb-fr.com/ )
Les résultats de CHARGEURS se sont avérés supérieurs à mes attentes, prudentes il est vrai …. Bien que leurs obligations seront converties en actions (augmentant le nombre d’actions ce qui augmentera mécaniquement le PER … ), on se dirige pour l’exercice 2011, vers 12 Millions d’euros de RN ce qui représente un PER de 5.4 … incroyablement bas … ! Malgré cela, le marché reste toujours aussi frileux et insensible mais tôt ou tard, cette anomalie boursière devrait finir par être corrigée. PSB INDUSTRIE a été dans le même cas que CHARGEURS cette semaine, des résultats excellents, une valorisation ridicule et aucune réaction du cours. Je pense malheureusement que cette situation risque encore de durer quelque temps, le marché préférant se concentrer sur des capitalisations plus importantes, plus liquides et sur lesquelles les investisseurs peuvent rentrer et sortir rapidement !

 

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*